09/07/2020

Un été et des températures des années 70...

Etrange été que nous sommes en train de vivre en Suisse.

Des températures fraîches au matin et dès le milieu de la soirée. Pas besoin de climatiseurs. Tout semble comme être un "autre" été rappelant les étés de mon enfance où les températures dépassant les 30 degrés étaient rares et souvent concentrées entre la fin juillet et le début août.

On respire mieux en cet été 2020. Mais est-ce uniquement le fruit du hasard?

En parcourant Le Temps, ce dernier vient de m'apprendre que juste après les attentats du 11 septembre la température sur le Continent américain avait baissé suite à l'interdiction de voler des avions. Cela n'avait duré que quelques jours. Hors depuis Covid-19 les avions sont cloués au sol et n'ont repris que depuis peu les vols à usage commercial avec une cadence de vol très limitée.

L'absence de chemtrails pourraient-elles être la cause de la baisse de température dans notre pays et sur le Continent? L'Europe est sans doute le Continent où les vols sont les plus nombreux surtout depuis l'apparition des vol à très bas coût.

Alors je pose la question aux météorologues. Les avions sont-il en partie responsables des étés suffocants que nous avons vécu ces dernières années avec des températures dépassant régulièrement les 30 degrés et même les 35 degrés?

Si c'est le cas, alors de nombreuses personnes souffrant de la canicule et les personnes âgées en particulier peuvent se réjouir d'un été tout-à-fait supportable. Covid-19 tue mais en cet été 2020, comme dans les étés précédents, ce serait surtout la canicule qui devrait normalement être la cause principale de nombreux décès de nos vieux et sans laisser forcément de traces dans les statistiques fédérales... A tout malheur, quelque chose semble donc être bon pour certaines personnes fragilisées... Cirrus homogenitus absent des airs, c'est un été des années 70, été normal avec des températures normales pour nos pays. C'était avant la grande offensive des compagnies aériennes pour rendre les vols moins coûteux partout sur le Continent. Il y a parfois des vérités partielles très embêtantes et entêtantes sur les coûts de la santé publique et les risques que nous faisons prendre aux personnes plus faibles par des comportements citoyens inadéquats et très égoïstes.

https://www.letemps.ch/societe/chemtrails-trainees-blanch...

 

07/07/2020

L'homme, la femme, l'art, l'éternité

 

 

20200625_2216055(111111).jpg

 

 

 

20200625_2216055(11111111111111).jpg

 

 

 

20200625_2216055(111111111).jpg

 

 

 

20200625_2216055(11111111).jpg

 

 

 

20200625_2216055(1111111).jpg

 

 

 

06/07/2020

Irina aura la vie sauve

La tigresse de l'Amour, prénommée Irina, ne sera pas euthanasiée après le drame survenu au zoo de Zürich samedi lors duquel une gardienne a trouvé la mort.

Ce fait divers, en dehors de la tristesse et du deuil qu'il a engendré, rentre en étrange résonance avec ce qu'un cliché-photo retravaillé par mes soins, et pour répondre amicalement à un défi-concours du NIFFF lancé sur leur site web, a donné au final.

En effet, il faut savoir que, bien souvent, au départ de mes photos transformistes il n'y a pas d'intention formelle d'arriver à un but bien précis. C'est mon ordinateur et moi qui travaillons ensemble pour aboutir à quelque chose de cohérent et d'artistique. Nous formons un couple. Je propose et lui dispose de me donner quelque chose de fantastique. Comme dans tous les couples, cela fonctionne parfois à merveille, parfois le résultat n'est pas concluant et nous abandonnons la piste.

Donc, c'était samedi dernier, dans l'après-midi, que mes deux affiche-photo pour le concours du NIFF ont pris naissance dans ma tête et sur mon ordi. Vers 18 heures, les médias mentionnaient le drame survenu au zoo zürichois au tout début de l'après-midi. Durant mon travail, je ne savais pas que mon travail allait rentrer en résonance avec la mort tragique de cette dame d'une cinquantaine d'année sous les coups de pattes et les morsures d'Irina la tigresse de Sibérie.

Comme quoi, même le hasard et le fantastique s'accordent parfois pour créer d'étranges choses inexplicables...

 

Sans titre111111.jpg

Le tableau de samedi après-midi...

 

20200703_22512111.jpg

...et le même cliché retravaillé ce matin.

L'inspiration du moment et le résultat sont assez différents...

 

 

05/07/2020

En toute indécence, Donald Trump au Mont Rushmore

Il adore provoquer et se faire remarquer.

Il s'aime. Il s'adore m'aime, même.

Il ne parle jamais de l'autre vérité.

Il parle de sa vérité toute personnelle.

Il vante la grande Amérique blanche.

Il oublie et black list l'autre Amérique métissée, rouge, jaune, noire.

Il crée des feux d'artifices pour amuser les enfants des Blancs.

Il crée des incendies pour tuer les enfants non blancs.

Il n'est pas Adolf mais il est le Donald.

Il vante les tueries des grands colons.

Il veut la peau des sauvages, des Peaux-Rouges, des Blacks.

Il est le Président des Blancs à la mèche orange.

Il est le Joker pour ses fans.

Il a honni le Président noir de tout un peuple métissé.

Il détruit son propre pays mais croit qu'il le construit.

Il laisse un virus mortel se propager en toute bonne conscience.

Il tue des centaines de milliers d'Américains par négligence.

Il trouve normal que les plus faibles meurent et que les forts vivent.

Il est pourtant le Président élu.

Pauvre Amérique. Pauvre planète Terre. Pauvre Humanité.

 

« Black People. I love you. I love us. Our lives matter. »

« Personnes noires. Je vous aime. Je nous aime. Nos vies comptent. »

dernière phrase de la "lettre d'amour aux amis Noirs" écrite en 13 juillet 2013 par Alicia Garza, phrase qui allait provoquer le mouvement "Black Lives Matter".

Qui crois-tu être, Donald. Tu crois vraiment avoir le contrôle sur nos vies?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Black_Lives_Matter

https://www.ledevoir.com/monde/etats-unis/581914/au-mont-...

 

 

 

20200705_0549066666666_Moment.jpg

Little Big Horn

20200705_05490666666666_Moment.jpg

 

Donald Trump, Mister Glass for President? What the Matter with you?

 

 

04/07/2020

NIFFF c'est parti!

Le Festival International du Film Fantastique est parti!

Le Covid-19 ne peut pas arrêter le genre fantastique puisque nous sommes dans le monde des vampires et des morts-vivants et même des survivants.

Alors une petite pub pour notre Festival neuchâtelois mondialement célèbre et célébré.

Une création photographique à partir de deux clichés effectués vendredi soir vers 22 heures devant l'Hôtel Beau-Rivage de Neuchâtel.

 

 

 

Sans titre11111.jpg

 

 

 

Sans titre111111.jpg

Cadeau hors-concours pour le Comité d'Organisation du NIFFF