10/05/2022

Maintenir tout un pays sous le terrorisme d'un homme

Pour combien de temps l'Ukraine est condamnée à vivre sous le régime de la terreur des attentats terroristes du maître du Kremlin?

1 an, 5 ans, 10 ans? Plus encore? C'est un immense territoire de 603 548 km2 qui est sous la menace d'attentats quotidiens, soit un pays plus grand que la France qui ne vivra pas dans la sécurité tant que Poutine sera au pouvoir.

En réalité, la Russie souffrira aussi de cette guerre qui ne veut pas dire son nom. Non seulement par le manque de produits et d'entraides internationales mais plus encore par le manque d'ouverture, la censure absolue, le manque d'informations fiables et vérifiables, l'interdiction des mouvements d'opposition au régime, et le poids d'une conscience ravagée par les crimes du poutinisme.

Les Ukrainien-ne-s auront le sentiment commun à tous et à toutes de résister contre un bourreau qui leur veut le plus grand mal tandis que les Russes continueront de se déchirer entre partisans de Poutine et adversaires du dictateur. Les Russes ne sont pas encerclés par un Occident qui veut anéantir la Russie, ses traditions, son folklore, sa culture. La Russie s'est encerclée toute seule, mise à l'écart de l'Occident de façon volontaire ou forcée par son dictateur, condamnée à subir les sanctions occidentales et la désapprobation du monde libre qui peut, lui, penser et réfléchir comme bon lui semble, se disputer sur le système et les lois existantes, critiquer le modèle ultralibéral sans risquer de lourdes peines de prison voir le meurtre pour traîtrise à la nation et au chef.

Que pouvons-nous faire pour redonner à la paix sa chance? Tandis que tous les pays d'Occident demandent des budgets militaires largement réévalués à la hausse, personne ne semble lancer des initiatives pour stopper Poutine et l'obliger à quitter sa rhétorique guerrière. Les sanctions ne vont pas suffire. La Russie trouve et trouvera les moyens de survivre à celles-ci. La Syrie de Assad continue de subir la terreur de leur maître plus de 10 ans après le début de la guerre civile. Le régime ne s'est pas effondré.

Allons-nous entrer dans le temps de la guerre à basse intensité ou plutôt de la barbarie la plus crasse où les bombes pleuvent par ci par là, les meurtres et les viols de masse commis par ci par là, sans jamais être punis, sans jamais avoir une justice pour condamner les coupables, de plus honorés de façon cynique et scandaleuse par le dictateur pour leurs actes de "bravoures" en territoire conquis?

Pouvons-nous encore accepter que l'ONU accueille un pays, une grande puissance avec droit exceptionnel de veto, qui s'affranchit des lois internationales en toute impunité sans jamais l'expulser des nations unies qui portent si mal son nom? Si la Russie peut siéger, alors même un terroriste reconnu pourrait siéger à l'Assemblée nationale d'un pays démocratique comme la France. C'est dire jusqu'où l'ONU fait des compromissions et n'est plus vraiment une instance crédible qui peut imposer les lois internationales aux pays en infraction avec les règles et le respect de la Charte ainsi que la Déclaration universelle des droits de l'homme.

En attendant une paix illusoire, l'Ukraine a perdu quelques 5 millions d'habitant-e-s qui ne savent pas quand et dans quelles conditions sociales ils et elles pourront rentrer au pays. Celles et ceux qui sont resté-e-s à la maison ne peuvent plus vivre normalement. Chaque rue est défendue par des éléments de défense, les soldats patrouillent dans les villes, les sirènes sonnent de temps à autres, les gens doivent tout quitter pour se terrer dans les caves. Et cette terreur risque de s'exercer encore des années sur des populations qui vont se fatiguer toujours plus à subir les assauts d'un ennemi devenu quasi invisible mais bien présent dans les airs avec ses missiles tombant au gré de l'humeur de l'homme du Kremlin ou d'un général qui a décidé de donner de l'exercice à ses hommes.

Poutine veut avoir l'Occident à l'usure. Heureusement qu'il a 70 ans et non 50 ans. C'est finalement notre seul espoir réel d'un changement radical de situation et de régime à Moscou. Qu'il meurt vite de maladie ou dans un "accident". Et que la vie puisse reprendre son cours à Kiev comme à Moscou.

D'après un poème d'Aragon, chanté par Jean Ferrat, repris par les Frangines. La poésie ne meurt jamais.

 

09/05/2022

La matadore

Tu ne la connais pas encore

mais d'un regard,

d'un seul regard

elle crève l'amour

et moi je crève mon coeur

pour garder son amour.

 

Elle tue la dictature

dans l'arène.

Elle foudroie le futur

et rend à la vie sa liberté.

C'est la matadore,

c'est la matodore,

la matadore au coeur d'or.

C'est la matadore,

c'est la matadore,

la matador au coeur d'or.

 

Avec elle,

plus de dictature, plus de guerre.

Juste l'amour de la vie et la paix des braves.

C'est la matadore,

c'est la matadore,

la matadore au coeur d'or.

 

C'est elle que je veux fêter

en ce 9 mai jour de la victoire

sur les nazis et le fascisme.

 

IMG-20220503-WA00011111.jpg

Rendre l'inacceptable acceptable et désirable

Nous vivons dans un monde de dupes où les rêves de millions de personnes sont entièrement dirigés vers la conquête d'un monde matérialiste à outrance. Qui ne rêve pas de devenir millionnaire alors que des milliers de jeux de loterie et de paris sont proposés, organisés, et planifiés pour rendre l'utopie accessible si ce n'est réalisable dans la vraie vie?

La force de l'idéologie dominante est d'avoir réussi à rendre acceptable le fait qu'une minuscule partie de l'humanité possède l'immense majorité des richesses, qu'une infime partie des sportifs-ives et des artistes s'enrichissent à outrance tandis que l'immense majorité de ceux-ci et de celles-ci travaillent tout aussi durs dans leurs activités artistiques ou sportives mais n'obtiennent que les miettes tombées dans l'assiette sensée être collective. De ceux qui font les travaux de forçats du Tour de France, combien vont récolter les fruits de leur travail collectif? Les dix premiers du classement général et les vainqueurs d'étapes?

Ce monde-là n'est pas l'expression de la démocratie. C'est l'expression et le résultat d'une idéologie acceptable et désirable qui a réussi à s'installer dans la tête des gens alors qu'elle est tout-à-fait inacceptable et contraire aux idéaux démocratiques d'égalité, de justice, et de fraternité. On ne peut pas être frère avec celui ou celle qui nous domine et nous écrase en nous maintenant perpétuellement sous sa coupe et en nous faisant miroiter ses richesses, sa réussite, son abondance de biens indécente alors qu'il ou qu'elle n'a pas fait grand chose de plus et qu'il ou qu'elle a surtout été aidé-e par les petites mains, les porteurs d'eau, qui se sont mis à son service pour qu'il ou elle récolte gloire et succès, richesse et reconnaissance.

Il en va de même dans les entreprises et dans la vie de tous les jours. Si le terreau de la haine prospère c'est qu'il faut bien reconnaître que l'idéologie est malsaine et profondément injuste, qu'elle crée une telle différence de classe entre gens du peuple et l'élite qu'il n'est plus possible d'écrire que nous vivons encore dans des pays respectueux des idéaux issus de la Révolution.

Alors que nous vivons dans une société d'abondance où les milliards coulent à flots continus pour l'élite, comment peut-on en arriver à devoir imaginer une distribution de chèques sociaux par l'Etat pour parer à l'inflation actuelle sur les biens de première nécessité comme les produits alimentaires ou l'essence?

Comment les misérables entreprises du CAC40, par exemple, ne peuvent-elles pas payer correctement leur personnel tandis que l'Etat français, donc l'argent des citoyennes et citoyens, devrait porter secours au peuple qui crève la dalle?  C'est pourtant bien les politiques dites libérales de Macron et de ses prédécesseurs qui ont conduit à de telles absurdités. C'est donc bien l'idéologie de l'ultra-libéralisme qu'il faut combattre pied à pied en redonnant au peuple sa part de légitimité et de reconnaissance pour le travail effectué et les gains de productivité obtenus. Pourquoi donner toujours plus aux riches et affaiblir davantage les plus pauvres, celles et ceux qui triment pour quelques miettes de pain?

Cette idéologie, d'origine américaine, qui s'est incrustée puis imposée partout chez nous depuis les années 80 est une idéologie de domination et donc une forme de dictature sous couverture de communicants parfaitement formés et rodés qui savent nous vendre un produit empoisonné avec la séduction d'un crocodile hypnotisant ses acheteurs serviles et dévoués à la cause.

Cette idéologie nous a également plongé dans l'ornière avec la Russie de Poutine et sa guerre de hier, ses fantasmes autour des traditions ancestrales d'une Russie pure, victorieuse, ayant défait le nazisme et s'opposant désormais à un Occident noyé dans sa décadence et ses moeurs légères. En réalité, ce sont deux dictatures qui s'affrontent et qui ne disent pas leur nom. La liberté, défendue par l'Occident, est certes le but ultime affiché par les tenants de l'idéologie et du mythe ultra-libéral. Mais cette liberté est tout autant revendiquée et galvaudée par Vladimir Poutine et son idéologie passéiste, religieuse, défendant les valeurs d'une Russie victorieuse autour d'un néo-tsar tout-puissant.

A la date du 9 mai 2022, nous ne savons pas de quoi demain sera fait. Mais il est assez certain qu'il faudra défaire les idéologies actuelles des deux blocs pour réussir la paix entre Russie et Occident sinon l'apocalypse nous tient bel et bien entre ses griffes et la marque du diable nous infligera notre ultime défaite.

 

08/05/2022

Le discours de l'Horloge, 9 mai 1950

1950. La France et l'Allemagne déclarent mettre en commun la production du charbon et de l'acier à des fins pacifiques et non-concurrentielles dans le but de promouvoir la paix contre les instruments de la guerre et de la dictature.

C'est Robert Schuman qui prononcera le discours historique dans le Salon de l'Horloge du Quai d'Orsay à Paris. La création de la communauté européenne est activée par la déclaration et chaque pays européen est convié à y apporter sa propre pierre à l'édifice.   https://european-union.europa.eu/principles-countries-his...

L'horloge parlante, fondée en 1933, existait déjà et l'horloge hurlante de Mélenchon n'avait pas encore passé par là.

Il faut se rappeler que ce que l'Europe fit alors en ce temps-là, elle l'a totalement foiré avec la Russie lors de la chute du Mur de Berlin. Entre temps, l'ultra-libéralisme avait hélas passé par là, à travers le thatchérisme et le reaganisme, et développer sa sauvagerie en se ruant sur les richesses de l'ex-empire soviétiques et en donnant toutes les marges de manoeuvre aux oligarques pour piller et dépecer la Russie entre mafias financières et organisations politiques douteuses qui permirent à Vladimir Poutine de conquérir le pouvoir en y ajoutant par la suite la bénédiction divine et religieuse du patriarche-oligarque Kirill de Moscou.

Que dire de la solidarité quand tout est devenu sauvage concurrence et affaires de spéculations boursières ne servant que les intérêts privés d'individus hors-sol utilisant les territoires et les pays comme des propriétés privées qui doivent avant tout servir leurs intérêts économiques?

Que dire encore sur ce qui nous attend entre ce modèle ultra-libéral, qui a commis tant de ravages dans les consciences et sur le sens de nos vies, et le poutinisme à vocation prophético-religieuse et apocalyptique en cette veille de 9 mai?

Il n'y a rien à fêter le 9 mai, ai-je écrit dernièrement. Nous sommes très loin de 1950 et de la prise de conscience collective de deux pays, ennemis jurés par le passé et réconciliés, au nom de la paix, de la justice, de l'amitié des peuples et de la prospérité. S'il faut fêter le 9 mai, alors je lève mon verre à la Nupes qui est notre communauté toute nouvelle de l'acier et du charbon adaptée à notre temps. Et s'il y a un discours de l'Horloge qui puisse être un espoir pour l'humanité, il est du côté des gens qui ont décidé que le destin de l'humanité ne pouvait décidément pas se réduire en une guerre nucléaire finale entre pro-Poutinisme et pro-ultra-libéralisme.

Les systèmes du poutinisme et de l'ultra-libéralisme ne seront défaits que par la solidarité entre les peuples et de nouvelles alliances démocratiques sachant offrir les vrais conditions de l'égalité, de la fraternité, et de la solidarité entre les peuples d'Europe.

Le discours du 8 mai du Président ukrainien Zelensky:

https://www.bluewin.ch/fr/infos/international/8-mai-le-ma...

 

La Nupes pour s'opposer aux nukes

Notre monde porte très peu d'espoir de futur heureux pour nos enfants.

L'avènement de la Nupes dans le paysage politique français est un évènement majeur dans l'Histoire de France. Ce n'est pas seulement la réconciliation des gauches déchirées et impuissantes face à un pouvoir aux capacités de nuisances inadmissibles dont beaucoup ne veulent pas admettre au nom de la sacro-sainte liberté individuelle d'entreprendre.

Mais à quoi cela sert-il de donner toutes les libertés à des individus si c'est pour mieux exploiter la misère humaine, rendre inhabitable notre planète, et permettre à quelques dinosaures de s'emparer des richesses et de dicter leur agenda aux gouvernements du monde?

Nous vivons un temps de terreur. Et cette terreur n'a pas été provoqué par quelques Robespierre ou Marat, natif de Boudry et mort assassiné dans sa baignoire par Charlotte Corday qui l'a rendu responsable des massacres révolutionnaires, un Marat qui avait pourtant eu cette phrase tellement prémonitoire il y a près de 250 ans: « Qu'aurons-nous gagné à détruire l'aristocratie des nobles, si elle est remplacée par l'aristocratie des riches ? Et si nous devons gémir sous le joug de ces nouveaux parvenus […]. » ( dans "supplique du citoyen passif" journal de Marat, 30 juin 1790. Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Paul_Marat

Cette terreur, c'est la menace d'un conflit nucléaire entre grandes puissances du monde. Cette terreur est orchestrée par quelques hommes qui prennent en otage les peuples de la planète, déclenchent des guerres au nom d'un nationalisme étroit, d'un fascisme au service d'une idéologie pure sensée être celle de la vérité pour tout un peuple alors que le peuple est en vrai une telle diversité d'opinions, de façon de vivre, de penser, de créer, de se disputer, de s'aimer ou de se détester.

Cette terreur est arrivée parce que nos sociétés ont permis les déséquilibres, la paranoïa, le complotisme, la haine de soi et des autres, le mensonge, les manipulations médiatiques par des milliardaires rachetant tout ce qui compte de journaux et de médias en ligne, y compris les réseaux sociaux sensés être la représentation démocratique du peuple. Au nom de la liberté absolue, laisser le fake faire son oeuvre, bafouer les valeurs essentielles en permettant les menaces de mort contre des personnes et le dénigrement des idées et des êtres qui sont différents et marginalisés.

Cette terreur, cette façon de se jeter des anathèmes à la figure à longueur de médias racistes et nationalistes et de finalement provoquer la guerre et la violence, est voulue, programmée, et organisée par ce regroupement de malfaiteurs au pouvoir qui n'ont leurs yeux rivés que sur leur pouvoir et ne craignent pas de faire disparaître l'humanité entière si nécessaire au nom de leur idéologie macabre.

Le collectif ne peut plus jamais laisser à l'individu le droit de devenir un tyran au sommet du pouvoir. Le collectif ne peut plus laisser se développer des fortunes inouïes qui écrasent de tout leur poids les libertés et l'égalité entre citoyens et citoyennes en corrompant et en développant un discours de haine et de domination. Le collectif à un rôle immense à jouer contre le développement des menaces nucléaires et la guerre. Et ce collectif porte désormais un nom pour la France. La Nupes qu'on pourrait aussi appelé l'alliance populaire pour une société non-violente, sociale et écologique.

 

No Nukes. Oui à la NUpes.

Législatives 12 et 19 juin 2022

https://images.app.goo.gl/pc8VBMbuov18oJCK9

Nouvelle Union populaire écologique et sociale
Image illustrative de l’article Nouvelle Union populaire écologique et sociale
Logo dévoilé lors de la convention du